Le projet Kadji madeu

Publié le par Mbaye Maïro

Kadji madeu est un projet qui s'inscrit dans un contexte où la destruction des ressources naturelles est érigée en règle au Tchad. La savane se rétrécit comme une peau de chagrin devant l'appétit du désert.

L'agriculture actuelle non seulement détruit l'écosystème mais n'arrive que difficilement à nourrir les hommes et surtout les met en danger pour l'avenir, ainsi que les espèces les plus utiles tant pour leur rôle dans l'écosystème que pour l'intérêt que l'on peut en tirer sur le plan alimentaire et médicinal (feuilles, fruits et racines).

L'une des plus intéressantes de ces espèces est le néré, à la fois protégé et menacé par les hommes qui en cueillent les fruits, l'écorce, les racines mais qui sont aussi prêts à abattre l'arbre s'il est de belle taille et que l'on ne peut atteindre facilement les fruits.

Le feu de brousse est son premier ennemi: il en détruit plus que les hommes chaque année. Le néré produit des gousses dont la pulpe et les graines sont d'une grande valeur nutritive.

C'est donc pour la valorisation et la protection du néré que nous avons initié le projet Kadji Madeu dont les objectifs sont :

1/ La valorisation

  • faire connaître l'intérêt de l'arbre pour l'agriculture et l'environnement
  • faire connaître les valeurs nutritives de la pulpe du néré et des graines pour l'alimentation humaine
  • améliorer la transformation des graines et de la pulpe.

2/ La protection

  • encourager la plantation du néré à travers un site pilote
  • créer une pépinière de plants de néré à proposer aux personnes désireuses d'essayer
  • protéger les arbres existants en luttant contre les feux de brousse et autres destructeurs.

Commenter cet article